vendredi , 12 avril 2024
arfr

La CCIAM abrite un atelier sur l’application de l’intelligence artificielle dans le domaine de l’agriculture de précision

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM) a accueilli, le mardi 13 février 2024, la cérémonie de lancement d’un atelier sur l’application de l’intelligence artificielle à l’agriculture de précision, organisé par l’Agence Nationale pour la Recherche Scientifique et l’Innovation (ANRSI) en coopération avec des partenaires de développement, sous le thème :  »Atteindre la sécurité alimentaire’.

Le Président de la Chambre, Monsieur Cheikh Al-Avia Ould Mohamed Khouna, a participé au lancement de l’atelier présidé par Son Excellence le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Monsieur Niang Mamoudou et par le Directeur de l’Agence Nationale de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Monsieur Ahmed El Mouna, en présence des responsables de certains secteurs concernés.

L’atelier, de trois jours, vise à contribuer à la réalisation des objectifs stratégiques de la sécurité alimentaire du pays en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

M. le ministre a affirmé que cet atelier, auquel participent d’éminentes personnalités scientifiques et diplomatiques, permet d’élargir et de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine de la recherche scientifique, et de promouvoir la pluridisciplinarité et les domaines de la recherche scientifique, en tant qu’outil de développement qui joue un rôle crucial dans un monde de plus en plus numérisé.

Il a souligné que le choix du thème de l’application de l’intelligence artificielle à l’agriculture en miniature pour atteindre la sécurité alimentaire à travers les capacités cognitives des humains utilisant des ordinateurs, à toutes les étapes du processus agricole, à travers la sélection des semences, le traitement des sols et l’irrigation, jusqu’à la récolte et le stockage des produits.

De son côté, le directeur de l’Agence nationale de la recherche scientifique et de l’innovation, M. Ahmed El Muona, a indiqué que son institution a tenu à élargir les horizons de la coopération avec les frères et amis afin de bénéficier des expériences réussies et de développer le niveau de la recherche scientifique dans le pays, surtout en ce qui concerne les priorités nationales de développement.

Il a affirmé que l’agriculture revêt une importance stratégique et souveraine du fait qu’elle garantit l’autosuffisance alimentaire durable, vu l’explosion démographique à l’échelle planétaire, la réduction des surfaces cultivées, la rareté de l’eau et des normes strictes, soulignant que l’agriculture durable est devenue efficace avec les outils traditionnels, car chaque époque a ses outils et ses moyens.

M. El Mouna a souligné que l’Agence cherche à rassembler l’expertise des domaines de l’informatique et de l’agriculture sous un même toit afin que l’interaction numérique avec les végétariens se traduise par des cultures avec les qualités requises.

Il a appelé les acteurs du secteur agricole à présenter leurs problèmes, leurs défis et difficultés diverses face à leur noble mission dans l’espoir de trouver des solutions à travers ce groupe de spécialistes.

Il a, en outre, exhorté les jeunes, les chercheurs et les personnes intéressées par les domaines de l’informatique et de l’intelligence artificielle à présenter leurs projets aux experts pour une critique constructive, invitant les agriculteurs à écouter les problèmes posés pour trouver des solutions appropriées pour surmonter toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

De son côté, le Coordinateur général du Comité ministériel pour la science et la technologie de l’Organisation de la coopération islamique (COSMET), M. Iqbal Chaudhry, s’est félicité de cette visite dans son deuxième pays, la Mauritanie, pour passer en revue les réalisations du Comité à travers les formations organisées dans plusieurs domaines, dont l’agriculture et autres.

L’atelier a été lancé en présence du secrétaire général du ministère et du président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *