samedi , 13 avril 2024
arfr

Le Président de la CCIAM participe à une importante réunion de préparation au lancement du projet de la Banque de Famille.

Le President de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, M. Ahmed Babe OULD ELEYA, a pris part, lundi à Nouakchott, à une réunion par visioconférence, avec la Ministre de l’Action Sociale, de la Famille et de l’Enfance, Mme Saviya Mint N’Tahah et avec le Secrétaire Général de la Chambre Islamique du Commerce, de l’industrie et de l’agriculture, SEM. Youssef Al Khallawi.

Au cours de la réunion, le Président de la Chambre a souligné l’importance du projet de la banque familiale, de la microfinance et des autres formes de financement pour les sociétés en développement, notant qu’au sein de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie des Cinq Pays du Sahel, dont il assure la présidence tournante, ils ont commencé à compter sur cet ambitieux projet, ajoutant que des progrès importants ont été réalisés dans ce domaine pour la Mauritanie malgré un certain retard dû aux conditions d’urgence.
Il a ajouté que la CCIAM représente le secteur privé qui est un partenaire actif dans ce projet, à côté du secteur public représenté par le Ministère, et de la Chambre Islamique, appelant à la nécessité d’accélérer le rythme d’exécution de cet important projet.
Le President a conclu en invitant le Secrétaire Général de la Chambre Islamique à visiter la Mauritanie.

A son tour, la Ministre de l’Action Sociale, de la Famille et de l’Enfance a souligné au cours de cette réunion que le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwani, accorde une attention particulière aux concertations et à la coordination pour la mise en place de cette banque, ce qui a permis de franchir des étapes importantes vers sa mise en place.
Elle a fait référence à ce qui a été réalisé par la Chambre Islamique et les cinq pays du Sahel lors de la dernière réunion qui s’est tenue à cet égard.

Quant au Secrétaire général de la Chambre Islamique, il a salué le partenariat avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, notamment en ce qui concerne la banque familiale, non seulement en Mauritanie mais dans les cinq pays du Sahel et a exprimé son espoir que la première réunion du genre prévue dans quelques semaines, au Claire, entre les chambres de commerce de l’Union et la Chambre Islamique, donnerait un nouvel élan à l’accélération du rythme des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *